OMS et stades de prévention

La prévention primaire

Elle désigne l’ensemble des actes destinés à diminuer l’incidence d’une maladie ou d’un problème de santé, donc à réduire l’apparition des nouveaux cas dans une population saine par la diminution des causes et des facteurs de risque. L’OMS emploie aussi le terme de protection spécifique en tant qu’ensemble de mesures applicables à une maladie ou groupe de maladies pour en bloquer les causes avant qu’elles n’agissent sur l’homme. En agissant « en amont », avant l’apparition de la maladie et de ses symptômes, cette prévention empêche l’apparition de cette maladie. Elle utilise l’éducation pour la santé, la promotion de la santé et l’information auprès de la population.

La prévention secondaire

Elle a pour but de déceler, à un stade précoce, des maladies qui n’ont pas pu être évitées par la prévention primaire. L’OMS considère aussi la prévention secondaire comme un ensemble de mesures destinées à interrompre un processus en cours pour prévenir de futures complications et séquelles, limiter les incapacités et éviter le décès. La prévention secondaire est centrée sur le dépistage. Elle permet aussi, par un « diagnostic » précoce, d’intervenir rapidement afin d’appliquer un traitement à la suite de l’intervention clinique.

La prévention tertiaire

Elle désigne l’ensemble des moyens mis en œuvre pour éviter la survenue de complications et de rechutes des maladies. Elle comprend : tous les actes destinés à diminuer la prévalence des incapacités chroniques ou handicaps et l’incidence des rechutes, toutes les activités cliniques menées après le diagnostic de la maladie et destinées à empêcher la « détérioration » de l’état du malade ou les complications.

La prévention quaternaire

Elle désigne initialement, en santé publique, l’ensemble des soins « palliatifs » auprès de malades qui ont dépassé le stade des soins curatifs et qui se trouvent en phase terminale. La prévention quaternaire inclut aussi l’accompagnement des mourants.

Votre chiropraticienne dédie sa pratique aux trois premiers types de prévention. Par ses examens, ses ajustements, exercices et autres moyens de prévention, elle intervient directement à la source de votre problème pour minimiser les risques de retour de vos malaises et favoriser une santé optimale.[2]

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Prévention

[2] Dufour, Dominique, Mieux vivre avec l’arthrose, Éditions Québec-Livres, 2017